• Premier dernier croissant de l'annéeL'hiver est une saison propice aux croissants fins. La pureté de l'air et la trajectoire rasante du soleil permet d'aller à la chasse au record. Mon actuel est à 28h en décembre 2015, mais celui-ce n'est pas mal non plus avec 42h. Demain, avec seulement 18h, nous auront besoin d'un télescope bien réglé pour  le voir...

     

    EOS 1000D - Canon 70/200 f/4 L à 100 mm - 1/2 s - f/4 - 400 ISO


    2 commentaires
  • Le jour le plus courtLe soleil atteint désormais le point solstice d'hiver, qui correspond au lever le plus au sud de l'année, et aussi à la journée la plus courte de l'année. Sous nos latitudes, elle dure à peine 8h, et devrait progressivement se rallonger les jours suivants. Mais au vu de l'excentricité de l'orbite de la Terre et de la définition de l'heure légale, les jours vont rallonger d'abord en soirée.

    EOS 1000D - Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 1/100 s - f/16 - 400 ISO

     


    votre commentaire
  • La comète 46P/WirtanenLa comète 46P/Wirtanen est une petite comète à courte période, c'est à dire qu'elle revient assez régulièrement nous rendre visite, et pour être plus précis, tous les cinq ans et demi environ. Pour comparaison, la comète de Halley a une période de 76 ans (prochain passage en 2061). 46P/Wirtanen a été découverte en 1948 n'a jamais été aussi près que ces derniers jours, lui procurant un éclat qui lui a permis de la rendre visible à l'œil nu autour du 15 décembre. Hélas, les nuages en ont décidés autrement et depuis la Lune s'est rapprochée rendant la comète moins détectable. Heureusement, avec l'appareil photo, on peut la voir, tâche floue pas loin des Pléiades, ce regroupement caractéristique d'étoiles vers le haut de l'image. L'éclat sur la droite et celui de la Lune qui devient lumineuse voire gênante. 

    EOS 1000D - Tokina 11/16 mm à 16 mm - 30 s - f/2.8 - 1600 ISO


    votre commentaire
  • Deux minutes d'arrêtUn petit arrêt à la gare St-Jean de Bordeaux, où le nouveau croissant de Lune apparait à travers la verrière plus que centenaire, mais récemment rénovée…

    EOS 1000D - Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 1/400 s - f/1.4 - 400 ISO


    votre commentaire
  • En attendant la comèteUne nouvelle comète à fait son apparition depuis quelques jours, il s'agit de 46P/Wirtanen qui sera au plus près de la Terre le 16 décembre prochain. En attendant, elle transite dans la constellation de l'Eridan, qui est hélas déjà couchée alors que les nuages s'ouvrent un peu pour laisser voir Orion et la région du Taureau.

    EOS 1000D - Tokina 11/16 mm à 16 mm - 30 s - f/2.8 - 800 ISO


    votre commentaire
  • Dernier croissant de décembreCe dernier croissant de décembre émerge au dessus d'un ciel qui prend feu sous les coups du soleil qui va bientôt se lever.  Vénus est déjà haut dans le ciel au point qu'on arrive plus à la relier à la Terre avec l'objectif de 58 mm. Dans quelques jours une nouvelle lunaison commencera pour s'achever en 2019...

    Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 1/2 s - f/2.8 - 400 ISO


    votre commentaire
  • La pleine Lune de ce mois de novembre n'est pas facilement accessible, soit les nuages sont denses soit c'est le brouillard qui l'est. Heureusement, ce matin, les rayons de la Lune ont réussi à percer un chemin, juste avant que notre satelitte ne finisse par se coucher...

    Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 1/30 s - f/2.8 - 200 ISO


    votre commentaire
  • Les moissons de VénusVoici un moment que l'on ne l'avait pas vue, Vénus alias l'Étoile du Berger est de retour le matin, à l'horizon est. Elle est accompagnée pour son grand retour de Spica, l'étoile principale de la constellation de la Vierge. Spica signifie en latin épi (de blé) car le lever à l'est de cette étoile signalait le début des moissons sous l'antiquité. Mais avec le phénomène de précession des équinoxes, le calendrier s'est décalé, et Spica se lève désormais plus tard, presqu'un mois depuis l'an zéro...

     

    EOS 1000D - Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 5 s - f/2.8 - 800 ISO

     


    votre commentaire
  • Le cycle lunaire se termine et – une fois n'est pas coutume – le croissant est très penché, presqu'à l'horizontale. Cela est due à l'inclinaison du plan de l'écliptique (plan où circulent les planètes) grossi de l’inclinaison du plan lunaire sur celui de l'écliptique qui donne un angle proche de 9O°. Ainsi, on pourrait presque parler d'une barque, ce qui est parfait pour naviguer sur la Garonne que la passerelle enjambe.

    EOS 1000D - Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 0.8 s - f/3.5 - 400 ISO


    votre commentaire
  • Pleine Lune entre les arbresLa Lune apparaît derrière les arbres qui ont maintenant revêtus leurs couleurs d'automne. Les constellations aussi sont passés à la couleur automnale, avec Orion qui se lève de plus en plus tôt…

    EOS 1000D - Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 8 s - f/4 - 100 ISO


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique