• Comète Giacobini-Zinner La comète 21P/Giacobini-Zinner est une comète découverte en 1900 par l'astronome français Michel Giacobini. Elle a une période de 6 ans et demi, c'est à dire qu'elle revient nous rendre visite tous les 6 ans  et demi. Pour son passage de 2018, elle n'est pas très visible à l'œil nu, mais avec un appareil photo assez lumineux, on peut la découvrir, avec sa queue, comme sur cette photo, un peu à gauche.

    EOS 1000D - Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 30 s - f/1.4 - 1600 ISO


    votre commentaire
  • Un croissant dans un ciel nuageuxLe ciel est encore partagé entre nuages et éclaircies, et la convection qui s'éteint avec l'arrivée du soir forme des nuages joufflus que sculptent le soleil couchant. Le croissant de Lune émerge de temps en temps entre deux passages nuageux.

    EOS 1000D - Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 1/800 s - f/1.4 - 100 ISO


    votre commentaire
  • Le soleil s'est couché pour cette dernière journée d'août 2018 que les phares des hommes (dont celui de Cordouan sur l'estuaire de la Gironde) et les phares célestes s'allument. Vénus assez basse à droite, et Jupiter, plus haut dans le ciel vers le centre de la photo.

    EOS 1000D - Canon 70/200 f/4 L à 24 mm - 1 s - f/4 - 100 ISO


    votre commentaire
  • La Lune se lève en gare d'AgenLa Lune est pleine ce soir, elle se lève donc quelques minutes après que le soleil se soit couché. La voici au dessus de la gare d'Agen, qui accueille un train Marseille-Bordeaux sur l'un de ses quais...

    EOS 1000D - Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 1 s - f/1.4 - 100 ISO


    votre commentaire
  • Mars et la Lune sur le TarnDernière planète à visiter : Mars. La Lune et elle étaient au plus proche hier, mais le temps en a décidé autrement... Je profite donc à nouveau des nuits du cloître de Moissac, pour leur tirer le portrait au dessus du Tarn sur lequel se reflète la Lune.

    EOS 1000D - Canon 70/200 f/4 L à 24 mm - 6 s - f/2.8 - 200 ISO


    votre commentaire
  • Suite de la promenade lunaire : après avoir approché Vénus le 14, puis Jupiter le 17,  la voici au plus près de Saturne, que l'on distingue à sa droite. Plus à gauche, juste au-dessus du chevet de l'ancien prieuré clunisien de Moirax, Mars se montre aussi. Cette église  a revêtu une nouvelle peau de lumière depuis cet été. Au mois de mai, je l'avais prise sans cet éclairage.  Si le résultat est flatteur à l'œil, en photographie, c'est plus difficile d'équilibrer les luminosités.

    EOS 1000D - Canon 24 mm STM - 8 s - f/4.5 - 400 ISO


    votre commentaire
  • Vénus au couchantAujourd'hui, Vénus est passée en élongation maximale ouest – la dernière fois c'était en janvier 2017 – : sa visibilité le soir est donc optimale ! La voici au dessus d'un des moulins ruinés de Moirax prise avec un objectif ancien à six lames, qui permet de créer ces six « aigrettes » caractéristiques…

    EOS 1000D - Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 5 s - f/1.4 - 800 ISO


    votre commentaire
  • Lune, Jupiter et le cloître de MoissacSuite du chapelet de planète que la Lune égrène : voici Jupiter, un peu plus haut dans le ciel par rapport à Vénus en début de nuit. J'ai profité des nocturnes de Moissac – qui ont lieu tous les vendredis de l'été jusqu'à 22h pour donner un bel écrin à cette rencontre.

    EOS 1000D - Tokina 11/16 mm à 16 mm - 1/3 s - f/2.8 - 400 ISO

     

     

     

    Le cloître de Moissac (82) est l'un des plus beaux, si ce n'est le plus beau cloître roman de l'occident chrétien encore debout. Et il ne s'en est fallu du peu pour qu'il soit lui aussi abattu, car la voie ferrée Bordeaux-Toulouse devait passer dessus.

    Lune, Jupiter et le cloître de MoissacC'est avec l'intervention de Violet-Le-Duc que le parcours du train fut dévié, il passe finalement juste à ras, à quelques mètres de l'endroit où la photo a été prise.

    Il date de 1100, exactement, une inscription l'atteste. Les chapiteaux, absolument sublimes, représentent des scènes bibliques mais aussi tout un bestiaire d'animaux, de plantes, d'hommes, etc.

    EOS 1000D - Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 10 s - f/1.4 - 100 ISO


    2 commentaires
  • Quatre planètes sont actuellement visibles dans le ciel, et la Lune toute jeune va les approcher une à une progressivement durant le mois. La première qu'elle rencontre, c'est Vénus qui, bien qu'elle soit à quelques jours de l'élongation maximale, reste assez proche du soleil. Voici cette rencontre au dessus du pont-canal d'Agen que j'ai déjà eu le plaisir de vous présenter.

    EOS 1000D - Canon 70/200 f/4 L à 24 mm - 3 s - f/3.5 - 100 ISO


    votre commentaire
  • Réfraction atmosphérique et lever de soleilLe festival de Fleurance, qui a commencé samedi (le 4) est l'occasion de faire de belles découvertes ! Parmi toutes les conférences plus intéressantes les unes que les autres, j'ai pu suivre celle de Luc Dettwiller, docteur en optique, qui nous a parlé des phénomènes de réfraction atmosphérique en astronomie. Outre le fait que ce phénomène induit une erreur de positionnement des étoiles de quelques secondes d'arc et qui grandit à mesure que l'on se rapproche de l'horizon, elle provoque aussi, pour peu que les conditions météorologiques soient favorables, des illusions d'optique au lever – comme ici – et au coucher de soleil. Vous pouvez voir que le bord du disque inférieur à deux encoches et que le bas du disque solaire est plus vert. Tout cela s'explique par la théorie, qui a mis du temps à émerger mais qui sert désormais aussi pour les GPS…

    EOS 1000D - Canon 70/200 f/4 L à 180 mm - 1/400 s - f/4 - 100 ISO


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique