• Le sapin et la LuneLa ville d'Agen propose pendant tout le mois de décembre le long des boulevards piétonnisés, une succession de décorations de Noël, comme ce sapin pris, il y a quelque temps place Wilson, avec un premier croissant de Lune. Quinze jours plus tard, sur une place voisine – la remuante place des laitiers – le dernier quartier sert de décoration à un autre sapin…

    EOS 1000D - Canon 70/200 f/4 L à 70 mm - 0.8 s - f/5.6 - 400 ISO


    votre commentaire
  • La tradition annuelle est respectée, car voici le panorama de l’année  sur les Pyrénées depuis la Haute-Gascogne :

     

    Panorama Pyrénées 2017

    En 2016, nous étions sur les hauteurs de Laplume qui permettaient d'embrasser un angle du massif plus large, car 40 mètres au dessus de l'altitude du point de jour, sur les hauteurs de Layrac. En revanche, les Pyrénées sont très bien visibles, y compris du côté ariégeois. J'ai pointé les principaux sommets ainsi que les deux châteaux d'eau repère et le village de Ste-Mère.

    Composition de 6 clichés avec l'EOS 1000D - Canon 70/200 f/4 L à 70 mm - poses variables - f/5.6 - 100 ISO

     

     


    2 commentaires
  • Vénus s'en va Une photo qui va vous permettre d'exercer vos yeux... Nous sommes à l'aube, tard, alors que les lueurs du jour font disparaître les dernières étoiles. Jupiter, au dessus de la branche la plus à gauche arrive encore pour quelques minutes à se montrer. Mais Vénus, qui vient juste de se lever, et qui émerge de l'horizon sur la gauche ne va pas tarder à disparaître — à peine s'est-elle montrée. Je pense que je ne pourrai plus la photographier d'ici son retour, le soir, pas avant le printemps prochain…

    EOS 1000D - Canon 40mm STM à 40 mm - 1/2 s - f/5 - 100 ISO


    votre commentaire
  • La Lune et l'ISSNoël, c'est dans un mois, mais déjà – alors que le  « Black Friday » est à peine terminé – le sapin s'installe place Wilson à Agen pour un peu plus d'un mois. Le quart de Lune voudrait-il lui servir d'étoile sommitale ?

    EOS 1000D - Tokina 11/16 mm à 12 mm - 4 s - f/7.1 - 100 ISO


    votre commentaire
  • La Lune et l'ISSLa station spatiale internationale disparaît parfois de notre regard pendant quelques jours. Ses passages, trop précoces, sont noyés par l'éclat du soleil, et trop tardifs ne permettent plus à la station spatiale d'être éclairée par le soleil et de nous renvoyer son éclat dans la nuit. Voilà donc plusieurs jours qu'elle ne s'était plus montrée en Gascogne et pour son premier passage, la voici non loin de l'horizon sud-est – avec la vitesse de déplacement, c'est le petit trait que l'on aperçoit – avec un quartier de Lune pour la saluer. Une arche du pont-canal d'Agen sert de cadre.

    À noter qu'au moment de prendre la photo, la station spatiale était à la verticale de la Tunisie.

    EOS 1000D - Tokina 11/16 mm à 14 mm - 6 s - f/4.5 - 400 ISO


    votre commentaire
  • Rapprochement Vénus et JupiterQuasiment un mois après, Vénus, à force de se rapprocher de l'horizon et Jupiter, à force de s'en extraire, finissent par se rapprocher avec une séparation inférieure à 0,3° d'angle. Du serré, comme en août 2014 !

    EOS 1000D - Canon 70/200 f/4 L à 94 mm - 1/6 s - f/5 - 100 ISO


    votre commentaire
  • Lune Vénus et Mars au petit matinTrajectoires bien différentes que celle de ces trois objets célestes qui se croisent à l'aube d'une belle et chaude journée d'octobre. Tout d'abord la Lune, qui décroît en un croissant nimbée de lumière cendrée, puis Mars, en dessous de la Lune qui après être passée en conjonction avec le Soleil fin juillet dernier, renaît. Elle sera la star de l'été prochain, avec une opposition plus spectaculaire que les précédentes, le 27 juillet 2018. Il faut remonter en 2003 pour la voir aussi proche de la Terre... Enfin Vénus, plus basse encore, mais encore très brillante et qui, après avoir brillé depuis le printemps dernier tous les matins, va finir par se faire rattraper par le Soleil pour la nouvelle année.

    EOS 1000D - Canon 40mm STM à 40 mm - 10 s - f/2.8 - 400 ISO


    2 commentaires
  • CarrletsOn découvre tout au long de la côte de St-Palais des Carrelets, petites constructions de bois qui permettent une pêche un peu particulière. En effet, on descend verticalement un filé carré tapissé d’appâts au fond de l'estuaire, puis, après avoir attendu quelques temps, on remonte le filet à l'aide du treuil, et l'on espère que celui-ci soit rempli de poissons...

    EOS 1000D - Tokina 11/16 mm à 11 mm - 20 s - f/5 - 400 ISO

    De nombreux carrelets ont été détruits lors des tempête Martin (1999) et Xynthia (2010), mais certains ont été reconstruits avec le soucis d'uniformisation des matières (bois) et des couleurs (blanc, vert et bleu) afin que ces constructions d'intègrent mieux au paysage. Et il faut reconnaître que c'est réussi !

    Carrlets

    EOS 1000D - Tokina 11/16 mm à 16 mm - 10 s - f/4 - 400 ISO


    2 commentaires
  • L'ancien observatoire de la Marine de RochefortUn article fort intéressant d'Olivier Sauzereau m'a appris l’existence d'observatoires astronomiques dans quelques ports de France.

    La Marine a longtemps été friande d’astronomie, car il s'agissait du moyen le plus efficace pour se repérer au large, avant l'invention toute récente du GPS. Si la détermination de la latitude était assez simple, celui de la longitude fut étroitement liée aux progrès de la chronométrie, car il fallait être capable de "garder le temps" du port de départ (une différence de 1° en longitude équivaut à un retard de 4 minutes au passage d'un astre au méridien). Ainsi, les observatoires astronomiques ont été, jusqu'à l'invention du temps atomique, la référence régler les montres et les chronomètres. Cette triple exigence, astronomique, maritime et chronométrique se retrouvait dans les différents observatoires de la Marine, dont celui de Rochefort (un puissant port sous l'ancien régime, avec sa Corderie Royale) et qui était abrité par l'école d’hydrographie de la ville. Celle-ci se situait anciennement rue Vermandois, désormais rue Emile Combes au croisement de la rue... de la Marine.

     


    votre commentaire
  • Deux autres grands phares, qui balisent les côtes de la Gironde, à gauche celui du Verdon (une occultation toutes les 4 secondes) et à droite, le Cordouan (deux occultations rapprochées + 1 plus tardive toutes les 12 secondes). Et le phare nocturne, la Lune, en quartier, qui aide bien à se diriger...

    EOS 1000D - Tokina 11/16 mm à 16 mm - 3 s - f/4 - 100 ISO


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires