• Église de St-Laurent-des-HommesL'écluse de Bénévent dépend de la commune de St-Laurent-des-Hommes (déformation du nom occitan : Sent Laurenç daus Urmes: St-Laurent-des-Ormes) en Dordogne, qui abrite une église gothique du XVè siècle aux proportions massives. Près du clocher sur la gauche, on retrouve la constellation emblématique de l'hiver : Orion. Les trois étoiles alignées forment la ceinture d'Orion et un peu plus bas, sur ce qui symbolise l'épée, on devine la nébuleuse M42.

     

    EOS 1000D - Tokina 11/16 mm à 11 mm - 15 s - f/3.5 - 400 ISO


    votre commentaire
  • L'écluse de BénéventL'écluse de Bénévent est posé sur une (petite) dérivation de l'Isle appelée canal de la Filolie. En saison, une gabarre aux bonnes dimensions parcourt ce canal du moulin des Duellas en amont  vers cette écluse manuelle que la gabarre franchit. En hiver et de nuit, à défaut de promenade sur l'eau, on peut faire une promenade sur la Voie Lactée qui se déploie au-dessus de la maison éclusière (numérotée 16) avec Andromède quasiment dans l'axe du canal.

    EOS 1000D - Tokina 11/16 mm à 11 mm - 30 s - f/2.8 - 1600 ISO


    votre commentaire
  • Ce matin à l'aubeLe jour point et Vénus, pourtant l'astre le plus brillant dans le ciel après le Soleil et la Lune, a du mal à émerger des lueurs de l'aube. On peut la deviner pourtant juste en dessus de la traînée d'avion.

    EOS 1000D - Canon 70/200 f/4 L à 24 mm - 1/10 s - f/5 - 100 ISO

     

     

     

    Et de l'autre côté, plein ouest, la Lune se couche tout en perdant de son éclat à mesure que l'aube point. À un moment, son éclat est comparable à celle des lumières du village de Moirax, avant que ces derniers ne s'éteignent peu après. Le temps de rentrer à la voiture, le soleil s'est levé...

    Ce matin à l'aube

    EOS 1000D - Canon 70/200 f/4 L à 87 mm - 1/200 s - f/5 - 100 ISO


    votre commentaire
  • La Lune et la tour de la RomieuL'heure bleue qui se situe quelques minutes après le coucher du soleil est idéale pour prendre la Lune en photo. Trop tôt, elle apparait pâle comme une bulle de savon, trop tard, elle est « cramée » par le capteur, et apparait donc toute blanche, sans aucun détail sur sa surface. Finalement le moment pour la saisir est court, mais quand on réussit, on se retrouve avec tout bien exposé, aussi bien notre satellite, que la Tour de la Romieu, collégiale du XIVè siècle, située au nord du Gers, et que ses habitants…

     EOS 1000D - Canon 70/200 f/4 L à 160 mm - 1/800 s - f/4 - 400 ISO


    2 commentaires
  • Vénus, Jupiter et Antarès, quelques jours plus tard...Depuis le 24 janvier, les astres errants ou planètes (πλανήτης ἀστήρες - astres errants en grec) ont déjà beaucoup bougés : Vénus, la plus brillante, se rapproche rapidement du soleil mais s’éloigne de Jupiter qui continue sa course pour se rapprocher plus lentement d'Antarès de la constellation du Scorpion l'étoile « fixe » que l'on devine sur la droite.

    EOS 1000D - Canon 70/200 f/4 L à 24 mm - 1/2 s - f/4.5 - 400 ISO


    2 commentaires
  • Dernier croissant de févrierLes nuages, nombreux en janvier, on laissé tout de même un peu de place pour ce dernier croissant qui inaugure le mois de février. Vénus et Jupiter n'étaient pas loin, mais hélas cochés par les nuages au moment de la prise. Je n'ai pas réussi à avoir les trois en même temps...

    EOS 1000D - Canon 70/200 f/4 L à 113 mm - 1/60 s - f/4 - 400 ISO


    votre commentaire
  • Vénus, Jupiter et AntarèsVénus a atteint son élongation maximale le 6 janvier dernier et depuis elle repart vers l'horizon est. Elle croise sur son chemin Jupiter qui prend la route inverse. Si le moment où elles ont été le plus proche est déjà passé depuis deux jours, elles restent néanmoins dans le même coin de ciel. Voir les deux planètes les plus brillantes du ciel (et 3è et 4è objets les plus brillants du ciel après la Lune et le Soleil) est tout de même un évènement, surtout qu'à droite se trouve aussi Antarès de la constellation du Scorpion, une star du ciel d'été (alors que la neige vient enfin de tomber dans les Pyrénées…)

     EOS 1000D - Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 0.6 s - f/4 - 400 ISO


    votre commentaire
  • Eclipse de LuneLa dernière éclipse totale de Lune remontait à juillet dernier et bien que les conditions météo avaient été difficiles, on avait pu l'observer à sa totalité. Pour celle de janvier la météo a été moins favorable encore mais les nuages ont tout de même laissé la possibilité de la voir juste avant la fin du phénomène, quand la Lune sort de l'ombre de la Terre. On voit donc l'ombre de la Terre en bas du disque lunaire, l'ombre de l'atmosphère qui donne cette frange rouge juste au dessus, puis la Lune parfaitement éclairée sur le reste du disque. La prochaine est attendue dans la nuit du 15 au 16 mai 2022...

    EOS 1000D - Canon 70/200 f/4 L à 200 mm - 1/320 s - f/4 - 100 ISO


    2 commentaires
  • Premier dernier croissant de l'annéeL'hiver est une saison propice aux croissants fins. La pureté de l'air et la trajectoire rasante du soleil permet d'aller à la chasse au record. Mon actuel est à 28h en décembre 2015, mais celui-ce n'est pas mal non plus avec 42h. Demain, avec seulement 18h, nous auront besoin d'un télescope bien réglé pour  le voir...

     

    EOS 1000D - Canon 70/200 f/4 L à 100 mm - 1/2 s - f/4 - 400 ISO


    2 commentaires
  • Le jour le plus courtLe soleil atteint désormais le point solstice d'hiver, qui correspond au lever le plus au sud de l'année, et aussi à la journée la plus courte de l'année. Sous nos latitudes, elle dure à peine 8h, et devrait progressivement se rallonger les jours suivants. Mais au vu de l'excentricité de l'orbite de la Terre et de la définition de l'heure légale, les jours vont rallonger d'abord en soirée.

    EOS 1000D - Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 1/100 s - f/16 - 400 ISO

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires