• Deux minutes d'arrêtUn petit arrêt à la gare St-Jean de Bordeaux, où le nouveau croissant de Lune apparait à travers la verrière plus que centenaire, mais récemment rénovée…

    EOS 1000D - Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 1/400 s - f/1.4 - 400 ISO


    votre commentaire
  • En attendant la comèteUne nouvelle comète à fait son apparition depuis quelques jours, il s'agit de 46P/Wirtanen qui sera au plus près de la Terre le 16 décembre prochain. En attendant, elle transite dans la constellation de l'Eridan, qui est hélas déjà couchée alors que les nuages s'ouvrent un peu pour laisser voir Orion et la région du Taureau.

    EOS 1000D - Tokina 11/16 mm à 16 mm - 30 s - f/2.8 - 800 ISO


    votre commentaire
  • Dernier croissant de décembreCe dernier croissant de décembre émerge au dessus d'un ciel qui prend feu sous les coups du soleil qui va bientôt se lever.  Vénus est déjà haut dans le ciel au point qu'on arrive plus à la relier à la Terre avec l'objectif de 58 mm. Dans quelques jours une nouvelle lunaison commencera pour s'achever en 2019...

    Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 1/2 s - f/2.8 - 400 ISO


    votre commentaire
  • La pleine Lune de ce mois de novembre n'est pas facilement accessible, soit les nuages sont denses soit c'est le brouillard qui l'est. Heureusement, ce matin, les rayons de la Lune ont réussi à percer un chemin, juste avant que notre satelitte ne finisse par se coucher...

    Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 1/30 s - f/2.8 - 200 ISO


    votre commentaire
  • Les moissons de VénusVoici un moment que l'on ne l'avait pas vue, Vénus alias l'Étoile du Berger est de retour le matin, à l'horizon est. Elle est accompagnée pour son grand retour de Spica, l'étoile principale de la constellation de la Vierge. Spica signifie en latin épi (de blé) car le lever à l'est de cette étoile signalait le début des moissons sous l'antiquité. Mais avec le phénomène de précession des équinoxes, le calendrier s'est décalé, et Spica se lève désormais plus tard, presqu'un mois depuis l'an zéro...

     

    EOS 1000D - Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 5 s - f/2.8 - 800 ISO

     


    votre commentaire
  • Le cycle lunaire se termine et – une fois n'est pas coutume – le croissant est très penché, presqu'à l'horizontale. Cela est due à l'inclinaison du plan de l'écliptique (plan où circulent les planètes) grossi de l’inclinaison du plan lunaire sur celui de l'écliptique qui donne un angle proche de 9O°. Ainsi, on pourrait presque parler d'une barque, ce qui est parfait pour naviguer sur la Garonne que la passerelle enjambe.

    EOS 1000D - Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 0.8 s - f/3.5 - 400 ISO


    votre commentaire
  • Pleine Lune entre les arbresLa Lune apparaît derrière les arbres qui ont maintenant revêtus leurs couleurs d'automne. Les constellations aussi sont passés à la couleur automnale, avec Orion qui se lève de plus en plus tôt…

    EOS 1000D - Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 8 s - f/4 - 100 ISO


    votre commentaire
  • La Lune se couche au Pic du Midi de BigorreVoici une vue des installations de l'observatoire du Pic du Midi de Bigorre. A l'avant-plan, l'observatoire primitif fondé en 1878, tandis que plus à l'arrière, on devine les installations plus récentes ainsi que l'antenne de télévision de 100 m, qui arrose une grande partie du Su-Ouest. La Lune arrive tant bien que mal à se montrer entre deux passages nuageux, à gauche de l'antenne...

    Il faut savoir que cet observatoire a cartographié la Lune dans les années 60 pour permettre aux ingénieurs de la NASA de préparer les missions Apollo. Désormais, l'instrumentation est surtout dominé par un télescope de 2 mètres de diamètre (le mien fait 15 cm...) ainsi qu'un coronographe qui permet d'étudier la couronne du soleil sans attendre une éclipse solaire... Plus de détails sur l'activité scientifique du Pic ici !

    EOS 1000D - Tokina 11/16 mm à 16 mm - 1/640 s - f/8 - 100 ISO


    4 commentaires
  • Comète Giacobini-Zinner La comète 21P/Giacobini-Zinner est une comète découverte en 1900 par l'astronome français Michel Giacobini. Elle a une période de 6 ans et demi, c'est à dire qu'elle revient nous rendre visite tous les 6 ans  et demi. Pour son passage de 2018, elle n'est pas très visible à l'œil nu, mais avec un appareil photo assez lumineux, on peut la découvrir, avec sa queue, comme sur cette photo, un peu à gauche.

    EOS 1000D - Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 30 s - f/1.4 - 1600 ISO


    votre commentaire
  • Un croissant dans un ciel nuageuxLe ciel est encore partagé entre nuages et éclaircies, et la convection qui s'éteint avec l'arrivée du soir forme des nuages joufflus que sculptent le soleil couchant. Le croissant de Lune émerge de temps en temps entre deux passages nuageux.

    EOS 1000D - Ге́лиос 44M-4 à 58 mm - 1/800 s - f/1.4 - 100 ISO


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires