• À la poursuite du Palais Céleste...

    La station spatiale chinoise Tiangong-1 – Palais Céleste en chinois – ne va pas tarder à s'écraser sur la Terre, après quelques années seulement de fonctionnement. S'écraser, c'est un grand mot, puisque en rentrant dans l’atmosphère vers 80 km d'altitude elle va se disloquer et se consumer. Il ne devrait rester d'elle qu'une traînée de lumière, comme une étoile filante. À noter que son orbite « nominale » était de 340 km environ.

    Pour son dernier passage au dessus de nos têtes, on l'attend pas loin de Mars et de Saturne, les deux « points assez brillants »  sur la photo entre les deux corps de ferme, comme le montre prédit le graphique du site Heavens-above dont je me sers surtout pour traquer les passages de l'ISS et des Irridium. Or ce matin, les nuages sont encore de la partie, et lorsqu'il se disloquent, le satellite est passé. Déception… Le satellite s'est volatilisé au-dessus du Pacifique Sud à 2h du matin, le 2. Je n'ai pas eu de deuxième chance, mais j'ai pu apprendre des choses sur l'orbitagraphie des satellites, dont le fait que beaucoup s'en perdaient de cette manière, presqu'un tous les jours

    EOS 1000D - Canon 24mm STM à 24 mm - 8 s - f/2.8 - 200 ISO

    PS : pour ceux qui voudraient quand même voir son passage, un film de Thierry Legault, qui n'était pas très loin de la Gascogne !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :